Chargement en cours

Mariages, reprises des cultes, solidarité... les points abordés par le CNEF lors de la réunion avec Emmanuel Macron

Le Conseil national des évangéliques de France (CNEF) a pu participer pour la première fois à la consultation du président de la République Emmanuel Macron avec les autres responsables des cultes, lors d’une rencontre virtuelle, le 21 avril, en présence du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Par la voix de son directeur général Clément Diedrichs, le CNEF a abordé certains points sensibles pour les évangéliques : mariages, actions sociales, jeunesse, attention particulière envers les personnes âgées etc.
Clément Diedrichs a notamment pu s’exprimer sur la «discrimination dont a été victime l’Église la Porte ouverte chrétienne de Mulhouse et plus largement tous les protestants évangélique», indique le CNEF sur son blog d’information.
. Ce à quoi Christophe Castaner a «rappelé» que le Président Emmanuel Macron avait tenu dès de la première rencontre avec les cultes le 23 mars, «un discours ferme pour empêcher la stigmatisation».
Le CNEF a par ailleurs «évoqué le souhait de plusieurs couples de pouvoir se marier civilement, et ce, en petit comité, puis de reporter les grands rassemblements religieux et festifs à une période où ce sera possible». L’épineuse question de la reprise des rassemblements dans les lieux de cultes a également été abordée. Si Emmanuel Macron a précisé que les lieux de cultes resteront fermés le 11 mai, jour annoncé du début de du déconfinement, la question sera réabordée trois semaines plus tard, en fonction de la maîtrise de la pandémie. Si certains rassemblement pourraient reprendre dès mi-juin, en fonction de la taille et des mesures barrières mises en place, aucun grand événement, ne devrait être envisagé durant tout l’été.
Au nom du CNEF, Clément Diedrichs a demandé à ce que les pasteurs puissent aller et venir sans aucune restriction, «pour répondre aux besoins individuels des membres de nos communautés et de toutes autres personnes». Répondant à l’interrogation du CNEF sur les camps d’été et les colonies de vacances, le ministre Christophe Castaner a précisé que «les vacances de l’été ne seront pas comme celles d’avant» et qu’un cadre sera précisé d’ici deux semaines.
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation notamment l’utilisation de cookies afin d'améliorer la qualité de vos visites et réaliser des statistiques.
Mentions légales / Politique de confidentialitéX