Chargement en cours

Protestants à Strasbourg

Membres FPF - Fédération Protestante de France
Membres CNEF - Conseil National des Évangéliques de France
Autres Membres

Dernières actualités du monde protestant de Strasbourg

USA : Déclaration des baptistes sur les injustices et les troubles raciaux

Alors que de nouveaux noms s’ajoutent à la nuée de témoins et de victimes des injustices raciales aux États-Unis – notamment Ahmaud Arbery, Breonna Taylor et George Floyd – nous ajoutons notre voix en tant que baptistes interpelés par l’appel prophétique à laisser la justice couler comme l’eau et la droiture comme un puissant ruisseau.


La North American Baptist Fellowship rassemble, au-delà des lignes raciales et ethniques, 19 millions de baptistes dans 55.000 Églises et 22 conventions et unions au Canada et aux États-Unis. La NABF est l’une des six régions de l’Alliance baptiste mondiale, un réseau de 240 conventions et unions baptistes dans 125 pays et territoires représentant 47 millions de baptistes et 169.000 Églises.


Conduits par notre foi en Jésus, notre Seigneur, nous proclamons que :


– Nous déplorons et dénonçons le racisme explicite et implicite qui traite certains Américains comme des citoyens de seconde zone simplement à cause de la couleur de leur peau. Nous affirmons que tous les peuples sont créés à l’image de Dieu.
– Nous déplorons et dénonçons la mort de toute personne. Nous affirmons que tous méritent une approche de justice devant les tribunaux, et non un lynchage dans les rues.
– Nous déplorons et dénonçons le fait que les personnes noires non armées ont trois fois plus de chance d’être tuées par la police que les personnes blanches non armées. Nous affirmons que les vies des noirs comptent pour Dieu et devraient aussi compter pour nous.
– Nous déplorons et dénonçons une société où les noirs ont deux fois plus de chance que les blancs d’être arrêtés par la police et quatre fois plus de chance que les blancs d’être fouillés une fois arrêtés. Nous affirmons que la justice doit être équitable pour tous, sinon ce n’est pas la justice.
– Nous déplorons et dénonçons un système judiciaire où les noirs sont plus susceptibles de recevoir une peine plus sévère pour le même crime, et où un verdict de peine capitale est plus probable dans les cas où un accusé noir et une victime blanche sont en présence. Nous affirmons l’appel à une juste miséricorde offerte par notre Seigneur, qui a été lui-même exécuté par un système corrompu.
– Nous déplorons et dénonçons la militarisation de la police, qui est particulièrement déployée pour traiter les communautés minoritaires comme des ennemis. Nous affirmons l’enseignement du Prince de la paix selon lequel les artisans de la paix sont bénis.
– Nous déplorons l’utilisation de gaz lacrymogènes et de gaz poivré – tous deux interdits en temps de guerre – sur les manifestants. Nous affirmons que le droit constitutionnel de se réunir pacifiquement doit être respecté.
– Nous déplorons et dénonçons le fait que les journalistes soient pris pour cible par les autorités pour être attaqués et arrêtés. Nous confirmons les propos de notre frère baptiste Rev. John Lewis : « Sans les médias – la presse écrite et la télévision – le mouvement des droits civils aurait été comme un oiseau sans ailes, un chœur sans chant ».
– Nous déplorons et dénonçons la violence, y compris la destruction délibérée ou la dégradation des entreprises, des maisons et des lieux de culte. Nous affirmons l’appel biblique à aimer son prochain comme soi-même, et nous rendons grâce pour les fonctionnaires qui se consacrent à la protection des autres.
– Nous déplorons et dénonçons l’exploitation des textes chrétiens et des espaces sacrés pour soutenir les abus de pouvoir. Nous affirmons le témoignage de notre Seigneur, qui est né au milieu de la persécution d’un gouvernement qui a coupé le souffle aux innocents.
– Nous déplorons et dénonçons les conséquences persistantes de l’esclavage avec les lois Jim Crow, dans des règlementations d’urbanisme, avec le redlining et la discrimination par les institutions financières qui continuent à nuire aux communautés minoritaires. Nous affirmons qu’il faut corriger les torts systémiques pour adopter la vision de notre frère baptiste Martin Luther King Jr. d’une « communauté bien-aimée ».
– Nous déplorons et dénonçons les écarts raciaux en matière de richesse ainsi que d’accès à l’éducation, aux soins de santé, à l’Internet, etc., qui sont devenus encore plus évidents au cours de la pandémie de coronavirus, car les noirs américains meurent à un rythme trois fois supérieur à celui des blancs américains. Nous affirmons que notre nation doit s’attaquer aux inégalités structurelles, y compris la nécessité d’entamer des négociations sérieuses qui conduiront à traiter les maux du passé par des actes de repentance et de réparation.
– Nous déplorons et dénonçons les temps où nos propres communautés baptistes n’ont pas réussi à agir comme la lumière du monde, rejoignant au contraire les flammes de la haine – et nous demandons humblement le pardon de Dieu et de nos voisins que nous avons abandonnés.
– Nous affirmons notre engagement, en paroles et en actes, à pratiquer la justice, à aimer la miséricorde et à marcher humblement avec Dieu.


Samuel Tolbert

Président, North American Baptist Fellowship / Président, National Baptist Convention of America


Jeremy Bell

Secrétaire général, North American Baptist Fellowship


Paul Msiza
Président de l’Alliance baptiste mondiale


Elijah Brown
Secrétaire général et PDG de l’Alliance baptiste mondiale


(rédaction principale de la déclaration par Brian Kaylor, rédacteur et président de Word&Way et directeur associé de Churchnet)


Source : Fédération des Églises Évangéliques Baptistes de France

 

Source : protestants.org

France : Les chantres de plus de 100 communautés chrétiennes unis pour bénir le pays

Environ 200 chantres, prêtres ou pasteurs de plus de 100 paroisses, Eglises et communautés chrétiennes se sont unis «virtuellement» pour chanter «La Bénédiction France». La vidéo du chant, traduction de The Blessing de Cody Carnes, Kari Jobe et Elevation Worship, a été diffusé le dimanche 31 mai, jour de la Pentecôte et a été vue plus 76 000 fois à ce jour.
«Un grand vent d’unité a soufflé pendant le confinement», indiquent les organisateurs dans la description de la vidéo. L’initiative a réuni de nombreuses Eglises évangéliques, mais aussi des paroisses catholiques, réformées, luthériennes, anglicanes et orthodoxes.
 
Vidéo disponible ici
 
 

Alsace : Plusieurs bâtiments dont deux églises vandalisés à Munster

L’église catholique, le temple protestant, une société d’ambulances, la gare, deux banques et un complexe sportif ont été vandalisés dans la nuit du 22 au 23 mai à Munster dans le Haut-Rhin. Des tags tels que «Anarchie vaincra» ou le chiffre «666», peints à la bombe de couleur, ont été retrouvés, rapporte France 3 Grand Est. Ces dégradations ont suscité la stupeur et l’étonnement des habitants de cette petite ville paisible nichée au cœur du massif des Hautes-Vosges. La gendarmerie a lancé un appel à témoins afin de retrouver les auteurs des tags.
 

Belgique: L’interdiction de réunion dans les lieux de culte maintenue

Contrairement à ses voisins d’Europe occidentale, la Belgique maintient ses lieux de cultes fermés. Cette décision du Conseil d’État est tombée le 28 mai, relaie le quotidien Lalibre.be.Toutefois, une date pour la reprise des services religieux devrait être communiquée par l’Etat le 3 juin, selon la Conférence épiscopale de Belgique.
 
Dans l'article d’opinion de La Libre.be, Doriane de Lestrange, journaliste spécialisée dans les questions de société, se demande si le Conseil d'Etat ne craint pas la sanction de la Cour européenne des droits de l’Homme, qui consacre la liberté de culte dans son article 9.

L'analyste relève que la liberté de culte de tout un peuple est bafouée, alors qu’il est désormais possible d’aller au zoo, chez le coiffeur ainsi que de rendre visite aux personnes les plus vulnérables.
Aux yeux de Doriane de Lestrange, par leur décision de maintenir les lieux de culte fermés, «les juges affirment par là même la victoire absolue du matériel sur l’immatériel, de la société de consommation sur le spirituel, de l’économie sur le culte. Un tableau sombre que d’aucuns jugeront pourtant exact et "représentatif de notre temps", ignorant la part très importante de fidèles de toutes confessions confondues qui existe encore au sein de la population et pour qui la foi constitue toujours un élément essentiel».
 

Autorisation de reprise des cultes

Par le décret du 22 mai, le gouvernement autorise les établissements de culte à accueillir du public.


Vigilant dès le début du confinement au respect de la liberté de culte, le CNEF accueille avec satisfaction cet allègement des restrictions. Il appelle néanmoins tous les responsables de communautés à la prudence et à veiller au strict respect des consignes de ce décret :


➡ Respect des gestes barrière
➡ Distanciation physique : 1 mètre minimum entre chaque personne, ce qui détermine le seuil maximal de fréquentation
➡ Désinfection des mains à l’entrée obligatoire
➡ Port du masque de protection obligatoire dès 11 ans
➡ Régulation des flux de personnes : pour chaque lieu de culte, une personne identifiée sera ainsi désignée par l’organisation pour réguler le flux, veiller au nombre de personnes présentes à l’intérieur des bâtiments et éviter les attroupements aux abords de ceux-ci


Le respect des consignes se fait sous la responsabilité du gestionnaire du lieu de culte. Les préfets de département pourront interdire l’accueil du public d’un lieu de culte, après mise en demeure, si ces règles ne sont pas respectées
Par ailleurs, à ce dispositif nécessaire pour la sécurité sanitaire des fidèles, vient s’ajouter l’application de recommandations pratiques propres à chaque culte. Pour le culte protestant évangélique, celles-ci sont contenues dans le Guide pratique de reprise de l’activité des associations protestantes évangéliques édité dés le 20 mai et actualisé par le CNEF

 

Source : lecnef.org

Des associations protestantes contre les violences conjugales

La fédération nationale des Associations familiales protestantes, en partenariat avec Empreinte formations, alertent et s'impliquent pour dire non aux violences intra-familiales.
Avec le confinement les violences conjugales ont augmenté de plus de 30%.
Ces associations rappellent que ces violences peuvent aussi toucher les membres de nos familles, nos églises ou nos paroisses.

 

Si vous êtes victime :
- Par téléphone : 3919
- Par SMS : 114
- Sur internet : arretonslesviolences.gouv.fr
- Allez à la pharmacie la plus proche pour vous signaler
- Contactez la police au 17

Si vous êtes mineur :
- Appelez le 119.


Si vous pensez être violent(e) ou pouvoir le devenir, des professionnels sont prêts à vous aider à gérer votre colère et vous empêcher de passer à l'acte au 0801901911.


Se taire, c'est être complice d'un drame qui ravage enfants et adultes.

 

Source : protestants.org

Covid-19 // Reprise des cultes

Décision du Conseil d’État du 18 mai 2020


Le juge des référés du Conseil d’État a ordonné aujourd’hui au Gouvernement de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte (source).
Le Conseil d’État a jugé que l’interdiction de rassemblement dans les lieux de cultes n’était plus une mesure proportionnée au stade de crise sanitaire actuelle. En effet, de nombreux lieux publics ont réouvert depuis le 11 mai, avec des rassemblements possibles de 10 personnes.
Il enjoint au Premier ministre de modifier, dans un délai de huit jours, le décret du 11 mai 2020 pour encadrer les rassemblements et réunions dans les établissements de culte.
Un nouveau décret, publié au plus tard le 26 mai, autorisera les rassemblements dans les lieux de cultes et en précisera les conditions.


Liberté de culte


Le CNEF salue l’affirmation de la liberté de culte comme une liberté fondamentale qui comporte le droit de participer collectivement à des cérémonies, en particulier dans les lieux de culte.
Depuis le début de la crise, le CNEF s’est montré attentif à l’objectif prioritaire de santé publique et a recherché l’équilibre entre la liberté de culte et la nécessité de contribuer à la protection de tous. Dans son communiqué du 21 avril, il jugeait les restrictions de la liberté religieuse conformes à la loi, puisque justifiées, nécessaires et proportionnées à ce moment-là, mais se disait très vigilant sur le recouvrement de cette liberté.


Reprise prudente des rassemblements


Dans ses contacts avec le gouvernement et son réseau dans les départements, le CNEF s'efforce de préparer au mieux la reprise des rassemblements et diffusera d’ici la fin de la semaine un Guide de reprise des activités pour les associations protestantes évangéliques qui sera actualisé en ligne.
Quelle que soit la date de reprise des rassemblements, le CNEF encourage ses membres à respecter les consignes et recommandations appropriées.

 

Source : lecnef.org

L'Ascension est une distanciation théologique

Le récit de l’ascension de Jésus qui est fait dans le premier chapitre du livre des Actes des apôtres signifie la distance physique qu’il y a désormais entre Jésus et ses disciples et, par extension, entre Jésus et nous tous. Jésus n’est plus là parmi les êtres humains. En protestantisme, cette séparation de Jésus avec l’univers des vivants a une conséquence sur le sens de la cène, le dernier repas que Jésus a pris avec ses disciples. Lors des célébrations de la cène, Jésus, qui ne partage plus notre condition humaine, n’est donc pas physiquement présent. C’est pourquoi, en parlant de la communion lors du partage du pain et du vin, nous parlons de présence spirituelle. Nous pouvons dire de même pour la communion qui se réalise entre les personnes présentes, au même titre qu’avec les personnes qui ne sont pas physiquement présentes, mais qui s’associent à ce qui est vécu. Ce ne sont pas le pain et le vin consommés qui font la communion avec le Christ ou entre les personnes, mais la foi, cette adhésion inconditionnelle à la vie telle que le Christ Jésus l’a révélée.

Nous éprouvons à quel point l’absence physique du prochain suscite le désir de sa présence. Ainsi l’Ascension est-elle en mesure de susciter un désir chez les disciples, que le trop-plein de la présence physique empêchait. L’absence physique, la distance avec l’être aimé, l’ami, le maître, ne sont pas à prendre comme des malheurs, mais à vivre comme autant d’occasions de recouvrer un espace de liberté personnelle et donc de responsabilité. La Toute-présence du Christ ou celle d’un parent, d’un maître spirituel, d’un chef d’État est une malédiction. Au contraire, la distanciation théologique, l’Ascension, libère des liens trop fusionnels qui nous privent de mettre en œuvre tous nos talents. L’Ascension est la fête de notre liberté.

 

Source : evangile-et-liberte.net

Magazine Ensemble

Vivre Ensemble n°1

Prochains évènements

Le jeudi 7 Novembre 18h30

CPS : l'anniversaire des 40 ans

Soyez nombreux à participer à ce moment de fête ! 

Les promenades de Noël !

Les quatre samedis de l'Avent de 16h30 à 17h30

Chants participatifs

CHANTS PARTICIPATIFS AU TEMPLE NEUF 
 
SAMEDIS 30 novembre, 7, 14 et 21 décembre de 16h30 à 17h30.
 
Afin de témoigner du vrai sens de Noël, le Conseil Protestant de Strasbourg invite, avec des chrétiens d'Eglises protestantes et évangéliques de Strasbourg, à une heure de "chants participatifs".
 
Prenez le temps de retrouver les mélodies des plus beaux cantiques et chants de l'Avent et de Noël, réécouter les chants de votre enfance, à l'unisson ou en canon, chanter et partager ce moment dans l'ambiance du Noël strasbourgeois.
 
Le carnet de chant vous est offert.
 
Avec Gilles Oltz et Zoë Schade et les organistes du Temple Neuf et la participation de chorale de l'Eglise de Sion, la chorale Cantalia et le choeur de l'Eglise Malgache Luthérienne.
 
Les samedis de l'Avent de 16h30 à 17h30.
 
Entrée gratuite : plateau à la sortie au profit intégral d'associations strasbourgeoises oeuvrant pour les plus démunis : Centre Social Protestant, Armée du Salut et Entraide-Le Relais.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation notamment l’utilisation de cookies afin d'améliorer la qualité de vos visites et réaliser des statistiques.
Mentions légales / Politique de confidentialitéX